Accueil Apprendre Magazine Se connecter S’inscrire

4 styles d’apprentissage – Quel est le vôtre?

Il y a bien des façons d’apprendre. Il n’y en a aucune qui fonctionne pour tous. C’est pourquoi il est bon de connaître son style d’apprentissage.

Voici une courte histoire qui vous aidera à mieux comprendre quel est votre style ainsi qu’à mieux comprendre le style des enfants à qui vous enseignez. En la lisant, posez-vous la question :

À qui me fait penser ce personnage ?

Imaginez 4 enfants qui participent au même camp d’été.

Dès le premier jour, ils sont devenus amis malgré leurs grandes différences. Ils sont complémentaires, ce qui fait d’eux des amis en or. Ils partagent mille et une aventures et sont très heureux de jouer ensemble.

Le dynamique – Jonathan, 12 ans.

On le sait quand il est là, il déplace de l’air ! Il est passionné, déborde d’énergie et est toujours prêt à essayer de nouvelles expériences, même si elles sont risquées ! Il est libre d’esprit, mais a de la difficulté à écouter les autres, ce qui peut être dérangeant pour plusieurs. Il a un grand besoin d’attention, ce qui peut rendre complètement fou parfois !

Sûr de lui, il insiste, argumente et défie l’autorité. Bien canalisée, cette énergie fait éclore de grandes qualités de leader et de décideur. Il peut mener son groupe et les embarquer dans des aventures incroyables.

La relationnelle – Aïnoha, 13 ans.

On a parfois l’impression qu’elle est heureuse d’être contente. Mais quand ça ne va pas… Ouille!

Lumineuse, souriante et facile d’approche, elle est hyper créative et toujours prête lancer de nouveaux projets. Elle prend beaucoup de place !

Son hyper émotivité en fait un peu une diva. Elle réagit fortement. Elle est perçue comme un peu égocentrique, car elle ramène les choses à elle-même. Elle est toujours bien entourée, mais, bien branchée sur elle-même, elle est prête à beaucoup pour être acceptée.

Elle apprécie tout ce qui est artistique. Sociable, sa souplesse la rend bien attachante ! Même quand elle est dans la lune, perdue dans son univers, elle sème le plaisir autour d’elle.

L’explorateur – Alex, 9 ans.

Il est charismatique, doux, sensible, gentil, et parfois gêné. Il peut être très critique envers lui-même. Il aime chercher, creuser, explorer et malgré sa maladresse occasionnelle, il arrive généralement à ses fins. Il est original, tout comme ses nombreuses idées.

Il a parfois tendance à jouer à la victime ou à se décourager. Relax, il a une bonne écoute. Il a besoin d’être bien entouré et protégé par sa famille.

Intelligent et méthodique, il est très discipliné et peut être très inventif et ingénieux. Il est habile à résoudre des problèmes. Il est original, a des idées créatives, mais peut paraître sauvage aux yeux de certains. C’est un ami à avoir, car il a une bonne écoute !

L’analytique – Anna, 11 ans.

Souvent solitaire, elle est hyper motivée, performante à l’école et c’est une travailleuse acharnée. Elle ne demande pas beaucoup d’attention, mais ça lui tient à cœur de maintenir l’harmonie.

Elle doit faire attention de ne pas devenir une « Madame Je-sais-tout ». Certains se sentiront menacés par le fait qu’elle ne fasse rien sans comprendre, qu’elle ne suit que ses propres règles et qu’elle ait un grand besoin de partager son point de vue !

Son intelligence raffinée, analytique et réfléchie lui permet de trouver les erreurs et imaginer des solutions. Loyale, elle n’abandonne jamais. Elle peut paraître indifférente et rigide, mais sa volonté et son intelligence en fait une alliée de choix. Elle est indépendante, efficace et mature.

La grande chasse au trésor

Les 4 comparses font équipe pour la grande chasse au trésor. C’est un évènement central du camp d’été.

Jonathan, le dynamique, veut gagner la coupe ; il est prêt à tout pour ça ! Son objectif est dans la mire. Il a une stratégie gagnante. Il est prêt à pour surmonter les obstacles et remporter une victoire écrasante !

Il a d’excellents alliés. Alex, l’explorateur a hâte d’entrer dans l’aventure. Il est convaincu qu’il atteindra le résultat qu’il s’est fixé. Alors que Jonathan veut se mettre en l’action immédiatement, Alex préfère planifier et comprendre avant de se lancer. Il mise plutôt sur la constance et une progression régulière. Il a tendance à vouloir se débrouiller seul, alors son ami Jonathan lui tape parfois sur les nerfs ! Pour lui, le chemin est aussi important que la destination.

Une chance que Aïnoha, la relationnelle tempère la situation entre les deux. Elle est la meilleure pour créer une atmosphère de collaboration. Elle adore les « trips » de groupe. C’est grâce à elle que la communication est fluide entre les 4 comparses ! Elle a aussi un talent particulier pour offrir une rétroaction pertinente qui les dirige vers la victoire. C’est vraiment important pour elle que sa contribution soit reconnue par chacun. C’est comme ça qu’elle se sent utile !

Quant à leur atout secret, Anna, elle est imbattable dans toutes les épreuves intellectuelles ! Elle fait tout ce qu’il faut pour réussir. Elle réfléchit, trouve des solutions hors de la boîte et sait se faire écouter par le groupe.

Les moniteurs

Les moniteurs savent ce qu’ils font. Ils sont très efficaces pour motiver les enfants et miser sur leurs forces. Ils les encouragent pour qu’ils réussissent les épreuves tant physiques qu’intellectuelles.

Ils savent qu’une relationnelle comme Aïnoha est heureuse d’être bien entourée et de pouvoir compter sur leurs connaissances et leur expérience. La structure des activités lui permet de travailler en équipe, de partager des expériences intenses et surtout, d’en parler longuement par la suite. Les moniteurs lui font confiance, ce qu’elle apprécie énormément.

Les moniteurs savent qu’avec les enfants, la situation peut se dégrader et devenir hors de contrôle parfois ! C’est pour cela qu’ils ont mis des balises très claires à l’intérieur desquelles les enfants ont toute la liberté de bouger, courir et dépenser de l’énergie. Le parcours est conçu de façon à ce que les enfants atteignent régulièrement de petits sous-objectifs. C’est le dynamique Jonathan qui est particulièrement heureux ainsi.

Dès que les premières instructions sont données, Anna commence à réfléchir et à se bâtir une vision claire de la situation. Elle a besoin de calme et de tranquillité pour réfléchir à la meilleure manière d’atteindre les différents objectifs. Tant qu’il n’y a pas de tension ou de dispute, elle se sent dans son élément. Alex l’explorateur relaxe et prend des forces pour être prêt. Il sait que les autres lui font confiance et cela lui suffit.

Les épreuves

Le signal du départ a sonné. Rapidement, Alex déplie la grande carte. Il est peut-être le plus jeune, mais il sait tracer un itinéraire efficace dans la forêt en respectant toutes les contraintes. Il a ça dans la peau. Jonathan piaffe d’impatience. Il n’aspire qu’à s’élancer en courant. Il trouve que les choses ne bougent pas assez vite à son goût. Il est obsessif ; il ne veut que détaler à toute vitesse !

Fin psychologue, Alex demande à Jonathan d’aller rapidement déterrer le coffre qui est sous un grand pin. Fier d’être utile et de rendre service à son équipe, ce dernier prend le contrôle de la situation et détale aussitôt.

C’est Anna qui est choisie pour résoudre le casse-tête pendant que les autres iront trouver les indices. Elle suit les instruction, fière de sa responsabilité et accomplit sa tâche les deux doigts dans le nez !

Pendant une des épreuve, Aïnoha commence à se décourager. Elle ne veut pas escalader la paroi rocheuse avec les autres, elle était tétanisée de peur ! Un des moniteurs décide de grimper à côté d’elle et de lui parler de manière à détourner son attention. Il lui fait imaginer des formes dans les roches et cela l’encourage à persévérer. Tout le monde l’applaudi chaleureusement lorsqu’elle arrivé en haut.

Alex, quant à lui, a raté une épreuve de force. Il est découragé et veut abandonner. Il se sent coupable. Il a perdu tous ses moyens.  Mais son équipe l’entoure aussitôt et l’encourage. Ils lui disent qu’ils croient en lui.

La grande finale

Ils y sont arrivés ! Ils ont gagné !

Jonathan court partout ! Il s’est dépassé et a réussi ! Aïnoha est enchantée. Elle saute, elle danse et chante son bonheur. Elle est si fière d’avoir gagnée. Elle arbore sa médaille fièrement et encourage tout le monde à venir danser avec elle. Au centre du groupe, elle est si heureuse.

Anna va ranger sa médaille dans un sac pour le pas la perdre et regarde d’un peu plus loin les autres danser et s’énerver. Elle est si heureuse ! Quant à Alex, il est retourné voir la petite caverne où le trésor était caché ; il est très intrigué !


Prochaine étape

Et alors, lequel de ces personnages vous ressemble le plus ?

Connaissez-vous des enfants qui ressemblent au dynamique Jonathan ? À la relationnelle Aïnoha ? À l’explorateur Alex ? À l’analytique Anna ?

Si vous êtes parent, éducateur ou enseignant, comment adaptez-vous vos activités d’apprentissages pour qu’elles répondent bien aux besoins de chaque style d’apprentissage ? Voici quelques pistes.

Les dynamiques

Il (elle) aime :

  • Les défis
    • Stimulants
    • Accessibles
  • Avoir raison
  • Gagner
  • Avoir du pouvoir
  • Contrôler

Pour motiver :

  • En lui demandant service.
  • En proposant de l’aider.
  • En croyant en lui (elle).
  • En le(la) poussant à se dépasser.

Question à se poser :

  • Se dépense-t-il assez physiquement ?
  • Est-ce que je passe mon temps à lui dire non?
  • Sa vie est-elle trop rangée et réglée ?

Les récompenses qui favorisent sa motivation :

  • Être reconnu
  • Être en contact avec des gens qui profitent de ses réalisations et de ses accomplissements.

Précautions :

  • Si on lui enlève son pouvoir, il (elle) ne fait plus rien.
  • Être direct et spécifique avec lui (elle).

Il (elle) cherche à éviter :

  • Les reproches en présence d’autres personnes
  • L’autoritarisme
  • Les tâches statiques

Les relationnels

Il (elle) aime :

  • Entrer en relation
  • Se faire des amis
  • Être populaire
  • Aider les autres
  • Sortir et se divertir

Pour motiver :

  • En détournant son attention de se qui l’inquiète et en l’aidant à se concentrer sur l’organisation d’une activité ou d’un projet.

Question à se poser :

  • Passe-t-il trop de temps seul ?
  • Sa vie est-elle trop sérieuse?
  • Se sent-il contrôlé?

Les récompenses qui favorisent sa motivation :

  • Atteinte d’étapes-clés.
  • Des célébrations.
  • Partager avec parents, amis et collègues.

Précautions :

  • L’isoler.
  • Tenter de l’empêcher de s’exprimer.
  • Lui démontrer un manque de confiance.

Il (elle) cherche à éviter :

  • D’être ignoré
  • Le sérieux
  • Qu’on attende de lui (elle) la perfection.

Les explorateurs

Il (elle) aime :

  • Être en sécurité
  • Aider les autres
  • Être un confident
  • La douceur

Pour motiver :

  • En lui disant que vous le comprenez, que vous savez qu’il veut aider.
  • En lui disant que vous croyez en lui et que vous l’aimerez toujours.

Question à se poser :

  • A-t-il l’occasion d’expérimenter et de faire des découvertes?
  • Se sent-il entendu?
  • Sa vie est-elle trop intense?

Les récompenses qui favorisent sa motivation :

  • Ils aiment observer des progrès tangibles.
  • Ils aiment les tableaux de progression.

Précautions :

  • S’il se sent menacé, il perd ses moyens.
  • Il a besoin de liberté pour laisser place à sa créativité.

Il (elle) cherche à éviter :

  • De se sentir coupable.
  • De devoir agir de manière spontanée. Il veut avoir le temps de prévoir et réfléchir.

Les analytiques

Il (elle) aime :

  • Suivre les règles
  • Avoir des responsabilités
  • Être bien organisé
  • Prévoir et anticiper
  • L’harmonie

Pour motiver :

  • Donner des instructions claires et spécifiques, étape par étape.
  • Lui indiquer comment et pourquoi il peut faire mieux.

Question à se poser :

  • Est-ce qu’on lui témoigne assez de respect?
  • Est-ce que c’est embarrassant pour elle?
  • Peut-elle se concentrer efficacement?

Les récompenses qui favorisent sa motivation :

  • Qu’on lui fasse confiance.
  • Atteinte d’étapes-clés.

Précautions :

  • Éviter les grandes argumentations.
  • Ne pas mettre trop de pression.
  • Éviter les conflits qui le paralysent.

Il (elle) cherche à éviter :

  • Le travail d’équipe.
  • Être publiquement en avant.